Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2016

Pivoine à l'automne

 

 

Splendeur et décadence entre les lignes humaines,
mais la pivoine est ignorante du charme trouble
d’être si opulente, pesante à son feuillage,
un dôme d’ombre en beau papier.

Fruits, gemmes vertes ouvertes sans pudeur.

Septembre, octobre, la bouche de plus en plus sèche,
les joues colorées, la rondeur cassante,
cette vive attention à la mesure des nuits.

Puis tombe la pluie, ruine l’habit.
Savoir se retirer, faste précaution,
sous les haillons qui signent humblement :
splendeur endormie.