Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2015

Coexistence

On leur dit  : vous devez réduire la part des coûts fixes et c'est une phrase qui équivaut à la pression de l’eau, bien au-delà de la barre des cent mètres, où l’on respire à peine et uniquement dans le but de s’exécuter grâce à une mécanique de stratégie générale qui s’enclenche et qui fonctionne d’autant plus harmonieusement que l’exécutant y a tour à tour l’espérance du prévenu, la peur du coupable et la charité sourde et aveugle du croyant. Chaque décision prise est un maillon de fer crocheté sous la peau, tous reliés entre eux par un cordon d’or de bourse, tendu, actionné par… l’air du temps. Les rêves carnivores sont pour bientôt, d’autres étranges, des silhouettes raides, sans ombres, des cous fixes. Exactement au même moment d’autres rêvent jusqu’à l’épuisement physique sur une route d'un sordide millénaire que leur vie va enfin devenir meilleure tandis qu’à chaque extrémité de cette route d’autres rêvent qu’un Roi revient défendre un défunt royaume. Exactement au même moment moi je rêvais que nous nous tenions la main, légèrement, du bout des doigts. Au matin Théophile Gautier écrivait toujours : "On ne se fait pas un bonnet de coton d’une métonymie, on ne chausse pas une comparaison en guise de pantoufle ; on ne se peut servir d’une antithèse pour parapluie".*

 

*(Mademoiselle de Maupin, Préface)